top of page

Déploiement national du chèque énergie

Afin de faire face à la hausse des prix d’énergie, l’État a décidé de mettre un chèque énergie afin d’aider les ménages à faibles revenus grâce à des chèques allant de 100 à 200 euros. Cette aide énergie permet de réduire ses factures d’énergie, réaliser des travaux énergétique au sein de son logement, soutenir les énergies renouvelables, subvenir à ses charges de chauffage... Mais attention à la recrudescence des appels frauduleux.

Quelles dépenses sont concernées ?

  • les factures d'énergie et achat de combustible (électricité, gaz naturel ou pétrole liquéfié, fioul domestique, bois, biomasse ou autres combustibles pour l'alimentation du chauffage ou production d'eau chaude)

  • les charges d'énergie incluses dans sa redevance, lorsque l'on est logé dans un logement-foyer

  • certains travaux ou dépenses énergétiques pour son logement : chaudière à granulés, pompe à chaleur géothermique ou solarothermique, chauffage solaire, chaudière à bûches, pompe à chaleur air/eau, chauffe-eau solaire, poêle à granulés, poêle à bûches, foyer fermé / insert, équipement solaire hybride, réseaux de chaleur ou de froid, chauffe-eau thermodynamique, pompe à chaleur air-air, installation d'un thermostat avec régulation performante, ventilation mécanique contrôlée (VMC) double flux, ventilation mécanique simple flux, isolation thermique des fenêtres (et parois vitrées) à la condition que les matériaux installés viennent en remplacement de parois en simple vitrage, isolation des murs par l'extérieur ou l'intérieur, isolation des toitures terrasses, isolation des rampants de toiture et plafonds de combles, isolation des combles perdus, isolation d'un plancher bas, audit énergétique) ; Ils doivent impérativement être réalisés par un professionnel Reconnu Garant de l'Environnement (RGE).


Comments


bottom of page